Logo de Sud éducation Loire L'école n'est pas une entreprise, l'éducation n'est pas une marchandise ! Logo Union syndicale Solidaires

Article mis en ligne le 1er octobre 2010 et actualisé le 8 octobre 2010
Cet article au format imprimable : impression
Dossiers apparentés
  • Secteurs :

  • Fonctions :

  • Thèmes :

  • Auteurs :



Un policier armé à l’intérieur du collège Jules Vallès de St-Etienne

Communiqué de SUD éducation Loire du 1er octobre 2010 et articles de presse

Non aux armes dans nos écoles !

PDF - 150.2 ko
Communiqué de SUD éducation Loire sur l’installation d’un policier armé dans un collège de Saint-Etienne

SUD éducation Loire a appris que le collège Jules Vallès de Saint-Etienne faisait l’objet d’une expérimentation extrêmement grave : l’installation d’un policier, à l’intérieur du collège, un jour par semaine, arme à la ceinture !

Déjà, le 20 septembre 2010, le ministre de l’éducation nationale, le ministre de l’intérieur et le recteur de l’académie de Créteil sont venus installer à demeure un policier armé à l’intérieur du lycée La Marre Carrée de Moissy-Cramayel (Seine et Marne). La fédération SUD éducation a dénoncé cette situation.

Ainsi, des armes à feu sont introduites dans l’enceinte d’un établissement scolaire, tranquillement, légalement.

Et cela soi-disant pour faire de la prévention ! Ce gouvernement marche sur la tête !

Nous n’osons pas imaginer l’impact d’une telle dérive sur les élèves. C’est l’ensemble de la communauté éducative qui se voit ainsi assimilée aux forces de répression, à l’opposé des conditions éducatives et pédagogiques minimales.

SUD Éducation Loire s’insurge contre l’installation de la police et l’arrivée des armes dans les établissements scolaires.

SUD Éducation exige que cette mesure soit annulée et que l’État s’engage dans une vraie politique éducative !

Ces mesures s’inscrivent dans la logique générale du remplacement de l’État social par l’État pénal, de l’éducation par la répression. Pour Sud éducation Loire, c’est l’ensemble de cette politique néolibérale et sécuritaire qu’il faut combattre.

Pour stopper ce Président de la République, ce gouvernement et cette majorité qui ne connaissent aucune limite sociale, démocratique ou éthique, il faut un mouvement populaire d’ensemble qui ose l’affrontement. Tel est aussi l’enjeu de la construction d’une grève générale reconductible sur la question des retraites.



SUD éducation Loire - Membre de l'Union syndicale Solidaires
Site sous SPIP  -  Flux RSS  -  Contact webmestre ou syndicat  -  Haut